Rechercher
En ligne
  • ... Membres
  • ... Visiteurs
  •  
  • 1580 Membres
  • 3588 Chroniques
  • 18118 News
Heavy Chat
  • Chargement...
Tarja - Benighted Soul - Myrath à Lyon (Transbordeur)
Lieu : Lyon (Transbordeur) Reporter: The Inner Circle Date : 22-02-2012
Premier concert d’envergure pour cette année 2012, le Transbordeur a l’honneur d’accueillir Tarja Turunen. La diva finlandaise s’était rendue un an plus tôt, non loin de là, à Saint Etienne, mais tout le monde sait bien que la plupart du public lyonnais rechigne un peu à se déplacer dans les villes voisines. La Transbordeur bénéficie donc ce soir d’une affluence tout à fait honnête, même si l’on aurait espéré voir plus de personnes réunies pour la prestation de l’ancienne chanteuse de Nightwish. Celle-ci est d’ailleurs accompagnée ce soir des français Benighted Soul et de Myrath, venus tous droits de Tunisie pour les dates françaises de la tournée.


Myrath :


C’est avec une légère surprise, et surtout une grande déception, que l’on apprend que c’est aux tunisiens (rejoints récemment par le batteur lyonnais Morgan Berthet) que revient l’ouverture du concert. Après trois albums magistraux et une notoriété qui a pour ainsi dire presque explosé ces derniers mois après la sortie de leur nouvel album « Tales of The Sand », Myrath aurait en effet largement mérité plus que vingt petites minutes de set. Eh oui, seulement vingt minutes, soit cinq titres, c’est bien trop court pour parvenir à rentrer pleinement dans l’univers oriental du groupe. C’est bien trop court pour en apprécier toute la saveur, l’originalité et la richesse. Si l’on ajoute à cela le fait que les tunisiens ont bénéficié d’un son qui leur a été fort préjudiciable (l’éternel sort des premières parties, condamnées aux balances à la hâte et dans des conditions inconfortables) et d’un jeu de lumières tout bonnement déplorable, il est aisé de comprendre que la chance n’aura pas été de leur côté ce soir là.

image

Et pourtant, le groupe fait de son mieux avec ce qui lui est proposé, avec énormément de professionnalisme et d’énergie. Leur performance, dans de telles conditions, est tout à fait louable et l’on espère qu’elle aura permis à de nombreuses personnes présentes de souhaiter découvrir les albums du groupe. Pour ces vingt minutes, Myrath a choisi de privilégier son dernier opus «Tales of the Sand », les cinq titres joués étant extraits de celui-ci. On aurait souhaité entendre au moins un titre de l’album précédent, au choix «Forever and a Day », mais que voulez-vous, vingt minutes c’est décidemment bien trop court. Notons tout de même que le groupe a invité sa danseuse Erin, qui effectue trois passages sur scène, notamment en ouverture, de quoi charmer également les yeux masculins. La jolie jeune femme et ses costumes colorés n’ont cependant bien sûr pas éclipse la présence exceptionnelle et le charisme du frontman, Zaher Zorgati, assurément un très grand chanteur.

image

Espérons donc que la prestation du groupe ce soir aura donc réussi à faire de nouveaux aficionados, ce qui leur permettra de revenir rapidement à Lyon dans de meilleures conditions.

image

Set-list :

1. Sour sigh
2. Braving the seas
3. Merciless times
4. Tales of the sands
5. Beyond the stars

image

Benighted Soul :


Après un rapide changement, c’est ensuite au tour de Benighted Soul de monter sur les planches. Les nancéens ont en effet réussi à se greffer sur une dizaine de dates de la tournée, et comptent bien en profiter pour faire monter leur côte de popularité. Le groupe est déjà venu à Lyon à plusieurs reprises (notamment lors de deux éditions du festival H’elles On Stage), et bénéficie par conséquent déjà d’une bonne base de fans locaux. Ils n’ont donc aucun mal à mettre le public de leur côté, d’autant plus qu’ils bénéficient d’un son parfaitement correct (eh oui !) et de lumières les mettant d’avantage en valeur que le groupe précédent.

image

Là encore, la formation a misé sur « Start From Scratch», premier album sorti l’an dernier après deux démos. On aurait volontiers souhaité entendre un ou deux titres un peu plus anciens, cependant le choix de Benighted Soul est parfaitement compréhensible. Le groupe a d’ailleurs judicieusement choisi les titres les plus incisifs de cet album, sur lesquels la chanteuse Jay sautille délicieusement. Avec une voix impeccablement bien placée, elle donne toute leur saveur aux titres progressifs de la musique du groupe, et apporte un joli vent de fraicheur.

image


Encore une fois on peut louer le grand professionnalisme dont fait preuve la formation nancéenne, quelque chose qui leur permettra on espère d’aller bien loin. Leur prestation leur aura en tous cas permis ce soir de combler une grande partie du public, et de vendre une quantité honorable d’albums (gageons d’ailleurs que la vente à la criée effectuée par les membres du groupe eux-mêmes à la sortie de la salle n’y aura pas été pour rien !). Un groupe à découvrir ou redécouvrir, encore et encore !

image

Tarja :


Après une attente quelque peu longuette, mais que voulez-vous, il faut bien savoir se faire désirer, les premières notes d’ « Anteroom of Death » retentissent enfin tandis que les musiciens font leur apparition derrière le voile à l’image de la pochette du dernier album de Tarja. Une fort jolie mise en scène pour entamer le concert, bien qu’il paraisse qu’il en a été plus ou moins de même sur les tournées précédentes.

image

La chanteuse finlandaise fait son apparition sous les applaudissements et les regards amoureux des nombreux fans présents. La réputation de ses tenues ne fait ce soir par défaut, Tarja arborant un long manteau noir la mettant particulièrement en valeur. Son visage se cache derrière un joli masque noir représentant des cornes de cerf, de quoi ajouter un peu de mystère à cette entrée en scène fort réussie. Le choix du titre d’ouverture pourrait en revanche être légèrement discutable, cela n’est effectivement pas ce qu’on pourrait trouver de plus punchy pour un début de prestation. La belle se rattrape en revanche largement avec les titres suivants.

image

Comme on était en droit de l’attendre, la voix de la diva finlandaise fait largement honneur à sa réputation, de même que son attitude pleine de simplicité et de gentillesse. Tarja remercie en effet à de nombreuses reprises ses fans, adressant des mots pleins de chaleur et de sincérité, souvent les larmes aux yeux. La vie de la finlandaise semble prendre tout son sens sur scène auprès de son public, voilà une attitude qui est fort touchante.

image

Comme on était en droit de l’attendre pour la prestation solo de l’ancienne chanteuse de Nightwish, les musiciens sont largement éclipsés, presque tous relégués en fond de scène. Voilà qui est quelque peu dommage étant donné leur niveau, mais que voulez-vous, le public n’est pas vraiment venu pour ça. A noter tout de même, un solo magistral de Mike Terrana qui s’impose en grand maître incontesté de la batterie, un petit solo du violoncelliste Max Lilja (ancien membre d’Apocalyptica) en entrée de titre, et quelques bonnes minutes instrumentales sur «Little Lies » (qui donneront à Tarja le temps de se changer)… de quoi faire tout de même honneur aux musiciens accompagnant la diva. Un premier titre de Nightwish est joué en milieu de set, il s’agit de « Nemo », immédiatement acclamé par la foule. Et effectivement c’est un réel plaisir d’entendre à nouveau du Nightwish avec le chant de Tarja… réellement impressionnant.

image

Nous aurons ensuite droit à un joli set acoustique fort bien venu, qui nous permettra même d’applaudir Tarja au clavier. Quelques minutes bien rafraîchissantes avant trois derniers titres nettement plus punchy.

image

Quelques instants permettront ensuite à la chanteuse de changer à nouveau de tenue avant le rappel, qui commence très très fort avec « Phantom of The Opera ». Et là, très belle surprise, Tarja est accompagnée de Zaher Zorgati (Myrath), qui entame avec elle un duo époustouflant. Assurément le point culminant du concert ! Tarja remerciera d’ailleurs Zaher pour sa prestation sur ce titre pas évident à interpréter, le jugeant bien bon chanteur. Le set de la chanteuse finlandaise s’achève sur deux titres bien connus des fans, et tout le groupe salue chaleureusement le public avant de s’en retourner dans les coulisses.

image

Set-list :

1. Anteroom of Death
2. My Little Phoenix
3. Falling Awake
4. I Walk Alone
5. Dark Star Drum Solo
6. Little Lies (band)
7. Little Lies
8. Underneath
9. Nemo (Nightwish cover)
10. Rivers of Lust / Minor Heaven / Montañas de Silencio / Sing for Me
11. I Feel Immortal
12. Ciarán's Well
13. In for a Kill
14. Encore:
15. The Phantom of the Opera (Andrew Lloyd Webber cover)
16. Die Alive
17. Until My Last Breath


PHOTOS :

Myrath


image

image

image

Benighted Soul


image

image

image

image

Tarja


image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image



Team Heavylaw
Sympa le report :)

Je te rejoins sur le fait que Tarja vit énormément sa musique et interagit beaucoup avec le public, ce qui est agréable à voir et (dans mon cas) pallie le léger manque d'originalité de ses compos. Ceci dit, je n'ai pas vraiment écouté son dernier album...

Mais oui, 20 pauvres minutes pour Myrath et un son poucrave...pas très cool... :( Qu'ils passent en premier, bon, pourquoi pas, mais je trouve que 30 minutes devrait être un minimum syndical.

Le 23 Février 2012

Team Heavylaw
Merci pour ce report et ces très belles photos.

La set-list de Tarja est plutôt sympa. J’aime beaucoup quand elle chante The Phantom mais là ça donne encore plus envie. Seul petit reproche : c’est dommage qu’elle ne reprenne pas plus de chansons de Nightwish. Un (ou deux) titre(s) supplémentaire(s) aurai(en)t été une bonne idée :D

Le 23 Février 2012

Team Heavylaw
Effectivement nickel ! +1 Nola pour "plus de Nightwish"... Je rêve d'avoir Bless the Child à Paris mardi :)

Le 24 Février 2012

Membre
Hier soir à Strasbourg, on a eu droit à " Bless the child". J'ai l'impression que pour tout le monde c'est une seule chanson de Nightwish, un soir Nemo, le lendemain bless the child.
De son répertoire personnel, j'ai trouvé que la meilleure chanson était until my last breath qui concluait le concert en beauté.

En tout cas, la laiterie était blindée de chez blindée et le public semblait vraiment amoureux de Tarja. J'ai rarement vu ce genre d'ambiance à un concert de metal. Je ne sais pas trop comment dire, mais c'était différent des concerts habituels.

Sinon, les 2 autres groupes étaient pas mal non plus, mais avaient à peine le temps de jouer quelques morceaux.

Le 25 Février 2012

Team Heavylaw
En effet la set-list a l'air de changer légèrement chaque soir, et concernant les titres de Nightwish elle alterne entre Nemo et Bless The Child.
C'est sûr qu'on aimerait en avoir un peu plus mais... elle est là avant tout pour chanter ses propres chansons maintenant qu'elle a suffisamment de matériel, elle ne peut pas continuer à vivre dans le souvenir perpétuel de son ancien groupe :)

Le 25 Février 2012

Team Heavylaw
Juste trop la classe quoi :) :)

Le 26 Février 2012

Team Heavylaw
Petits commentaires sur la date parisienne si vous voulez bien :)

Myrath

J'ai plutôt aimé, mais c'est abusé à quel point leur temps de jeu (et celui de BS d'ailleurs ...) était bas. Cinq petits morceaux et puis s'en vont ... En tout cas, c'est vrai qu'ils sont bons, juste, qu'ils occupent bien l'espace. Leur bassiste est un monstre, à tel point qu'on croirait parfois entendre du Symphony X (Sea of Lies ?). C'est peut-être le seul petit défaut : ça ressemble parfois beaucoup à du Sympho X. M'enfin, mieux vaut ressembler à ça qu'à Skylark.

Benighted Soul

Ben c'était plutôt cool, même si Djang avait les cheveux tout courts. Ils étaient de bonne humeur, mais se sont concentrés sur la musique plus que sur l'ambiance ... Il fallait aller droit au but quoi. L'ambiance était vraiment bonne quand même, et tant mieux pour eux, ils filmaient !

Comme d'hab, justesse impeccable, dommage que les voix aient été peut-être un peu sous-mixées.

Tarja

Ben parfaite, comme d'hab ... Juste un petit WTF avant le set, quand les videurs ont fait reculer tout le public d'environ 1m jusqu'au moment où le voile est tombé, au milieu de Anteroom of Death.
On a eu Bless the Child et Over the Hills, autant dire le giga-pied. Un beau set acoustique, un solo de Terrana en French Cancan, et deux inédites : Into the Sun et Never Enough.

Vivement le prochain :)










Le 29 Février 2012

Team Heavylaw
Ah comme quoi les set-list changent bien selon les dates... ce qui est tout à fait à l'honneur de Tarja :)

Et le solo French Cancan on l'a eu aussi à Lyon, j'avais oublié!!

@ Nightguest : Je plussoie ton commentaire à propos de Djang... hahaha

Le 01 Mars 2012

Heavylaw 3.6 | a propos | nous contacter | Design bannière par JP Fournier